/

Maison passive

/

Accueil

Maison passive, le guide pratique

Maison passive

Grâce à sa conception, la maison passive est autonome d'un point de vue énergétique. Elle permet des économies d'énergie et garantit confort et qualité de vie à ses occupants. Mais pour bénéficier de ce label, il vous faut respecter certaines normes.

Ce site vous aidera, en toute indépendance et avec des mots simples, à mieux comprendre pour bien choisir...


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question

Maisons passives, l'essentiel en une page

Voici un aperçu des points abordés dans notre guide pratique sur les maisons passives. Pour en savoir plus, cliquez sur les liens de votre choix.

Définition de la maison passive

Qu'appelle-t-on maison passive ? Quels sont ses avantages ?

La maison passive est une habitation qui, grâce à son isolation et à l'utilisation intelligente du solaire, consomme très peu d'énergie : au maximum 15 kWh/m²/an.

Elle repose sur quatre principes que l'on retrouve avec la maison bioclimatique qui permet les économies d'énergie : son principe repose sur une intégration intelligente de l'habitation avec le lieu, l'énergie solaire est amplifiée et valorisée de façon naturelle pour assurer un chauffage suffisant dans le logement. La maison autonome, énergétiquement indépendante, produit elle-même la totalité de l'énergie dont elle a besoin. La maison HQE assure la qualité de l'air, de l'eau et une approche écologique : la maison Haute Qualité Environnementale est une construction durable, en intégration étroite avec l'environnement et auto-suffisante énergétiquement. La maison domotique utilise l'électronique, l'informatique, les automatismes et les télécommunications afin d'améliorer le confort des occupants.

Maisons passives : les 4 piliers essentiels

Pour réaliser une maison passive, c'est-à-dire une architecture bioclimatique, il est capital de maîtriser les quatre pôles énergétiques de la maison.

Maisons passives : conserver les énergies

La bonne utilisation de l'énergie passe par une bonne isolation de la maison passive (isolation intérieure et/ou extérieure) et l'utilisation du solaire passif pour se chauffer.

Une ventilation efficace et saine

La ventilation est un aspect primordial de la maison passive. Une bonne ventilation s'obtient pas deux moyens la VMC double flux et la solution géothermique du puits canadien.

Ouvertures des maisons passives

Il ne faut pas négliger la position des ouvertures, leur taille et le type de menuiseries. Les professionnels des maisons passives conseillent l'utilisation de :

  • fenêtres à triple vitrage, en particulier celles de seconde génération,
  • pergolas bioclimatiques, qui permettent de profiter de la terrasse en toutes saisons et qui apportent une source de chaleur supplémentaire à l'habitation en hiver.

Maison passive et étanchéité

L'étanchéité de la maison passive à l'air et à l'eau est capitale. Celle-ci peut être obtenue par un test d'infiltrométrie (ou blower door test) à confier à un professionnel ou l'installation d'une toiture végétalisée.

Projet de maisons passives : normes et plan

Construire une maison passive passe par deux étapes préalables :

  • tenir compte de la norme de maison passive sans cesse réactualisée par de nouvelles exigences (prochainement l'application de la RT 2012),
  • concevoir le plan de la maison, ce qui fait appel aux compétences croisées d'un architecte et d'un thermicien.

Il vous est alors possible de faire la demande d'un label Effinergie.

Construction : le B.A-BA des maisons passives

Pour construire une maison passive, il est important d'appliquer les principes de la construction bioclimatique : utiliser le solaire passif, s'adapter à l'environnement, choisir des matériaux adaptés, etc. L'une des applications possibles est la maison passive à ossature en bois, une alternative écologique qui a la cote. Autre principe capital de la construction d'une maison passive : la traque du pont thermique.

Différents professionnels pour les maisons passives

Pour mener à bien votre projet de maison passive, plusieurs choix sont envisageables.

Maisons passives : coût global et aides

L'investissement initial pour la construction d'une maison passive est plus important que pour une maison classique, mais le coût de fonctionnement rentabilise très vite les travaux. Construire en passif, si les bons choix sont faits, s'avère rapidement amortissable. Il existe quelques avantages fiscaux et aides pour vous aider à financer votre projet, mais encore assez limités.


Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.