Avantages et inconvénients de la maison passive

Sommaire

La première maison passive fut construite à Darmstadt-Kranichstein (Allemagne) en 1990. Un quart de siècle plus tard, le standard "passif" attire de très nombreux architectes à travers le monde.

Quelle est donc la raison de ce succès ? Quels avantages le bâtiment "passif" a-t-il sur les autres ? A-t-il des limites ? Toutes nos réponses maintenant.

 

Avantages et limites de la maison passive : à quoi correspond le qualificatif "passif" ?

Un bâtiment passif est scrupuleusement pensé en amont pour être, à l'usage, opérationnel et efficace de façon optimale. C'est ce travail de conception qui permet aux habitants des lieux un maximum de "passivité" dans son entretien et son fonctionnement.

De plus, "passif" désigne le comportement du bâti vis à vis du chauffage. En effet, une maison passive se chauffe quasiment toute seule, en faisant très peu appel à un système de chauffage subsidiaire. Elle "ne fait pas d'effort" pour conserver/produire sa chaleur : elle est "passive".

Avantages de la maison passive

Confort

L'isolation optimale des maisons passives contribue à les rendre très agréables à vivre.

Ceci est dû :

  • à l'absence de stratification de l'air (différence des températures sur plusieurs niveaux) ;
  • à des parois et des pièces à température uniforme ;
  • à l'absence de courant d'air.

De plus, grâce à une VMC2F (Ventilation Mécanique Contrôlée Double Flux) hautement performante, l'air est perpétuellement filtré et réchauffé.

Les valeurs repère de la VMC2F sont :

  • un rendement supérieur à 75 % ;
  • une consommation des ventilateurs inférieure à 0,45W/m³.

Économie et écologie

Si la construction est dotée d'une source externe d'énergie (panneaux PV, éolienne, …), elle crée plus d'énergie qu'elle n'en consomme (label BEPOS). Il découle de ces facteurs une réelle économie énergétique et financière (jusqu'à 80 % de diminution des besoins en chauffage).

La consommation énergétique d'une maison passive se présente ainsi :

  • chauffage (ou rafraîchissement) : inférieur à 15 kWh/m² par an (19 kWh/m² par an pour la RT2012) ;
  • puissance de chauffe : inférieure à 10W/m² ;
  • température de consigne : 20°C (19°C pour la RT2012).

Satisfaction personnelle

Outre la cohérence matérielle du standard "passif", notons le contentement psychologique apporté par le fait :

  • d'habiter un lieu sain, moins polluant et moins pollué, écologique (jusque dans sa méthode de construction selon les cas) ;
  • de contribuer à la création de nouveaux métiers ;
  • de participer à un principe évolutif et d'avenir.

En bref, pour la plupart des acquéreurs d'un bâtiment passif, s'engager dans une aventure quotidienne dont ils furent les maîtres d'ouvrage est une satisfaction, voire une fierté.

Inconvénients de la maison passive

Information et technique

Actuellement, il faut signaler que :

  • L'étanchéité et l'isolation optimales d'une maison passive impliquent un savoir faire. Encore trop peu d'artisans connaissent cette technique de construction. L'inertie des anciennes techniques (dites traditionnelles) est pour le moment pénalisante. Néanmoins, la prochaine norme thermique (la RT 2020) devrait, espérons-le, débloquer la situation. Elle prévoit un standard très proche de celui recommandé par l'Institut Maison Passive (PHI).
  • Une formation réservée aux artisans est en train de voir le jour, en collaboration avec la "Maison Passive France".
  • Pour toute information, nous vous conseillons de vous rapprocher des diplômés CEPH (Consultants/Concepteurs Européens Maison Passive) de votre région.

Coût

Il faut savoir que :

  • Le prix d'une construction passive est supérieur de 20 % en moyenne à celui d'un bâtiment traditionnel. Néanmoins, selon les cas de figure (quantité, nombre de m³, logements privés ou tertiaire, etc.) on peut tout à fait réduire les coûts, voire les équilibrer.
  • Il est prouvé que cette augmentation de prix est compensée par le faible coût de fonctionnement d'une maison passive.

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :

  • L'autoconstruction d'une maison passive est possible si on est bon bricoleur. Moyennant l'acquisition de certaines techniques, c'est un projet motivant et tout à fait réalisable.
  • La fenêtre triple vitrage est un choix idéal pour la construction ou la rénovation d'une maison passive. Avantages, pose, coût, on vous dit tout !
  • "PassivHaus" est un label allemand de performance énergétique dans les bâtiments. En France, c'est l'association La Maison Passive France qui se charge de certifier les maisons passives, qui doivent répondre aux mêmes critères que ceux décrits par le label PassivHaus.

Aussi dans la rubrique :

Principe

Sommaire