Sommaire

Construire sans pont thermique, avec une étanchéité à l'air optimale, voilà deux des critères majeurs du standard "passif". Cependant, sans une isolation conséquente, cela n'offrirait guère d'intérêt ! C'est le troisième critère fondamental imposé par le mode de construction "passif".

Chaque élément de l'enveloppe du bâtiment est concerné par ces trois critères. Nous nous attacherons ici à décrire les modes de construction et les valeurs accordés à l'une des principales parois dites "opaques" : le mur.

 

Murs d'une maison passive : les valeurs importantes

Comme pour toutes les parois (opaques ou non) d'une maison passive, les valeurs U, R et λ des murs sont capitales. En effet, elles permettent de calibrer la paroi – pour l'intégrer au calcul général de l'enveloppe – et doivent respecter le "barème passif".

Coefficient U

U correspond au coefficient de transmission (ou de conductance) thermique, exprimé en Watt par m² Kelvin (W/m².K). Il permet d'évaluer la capacité de la paroi à isoler l'enveloppe :

  • Calcul du U d'une paroi : U = 1/RT (ou = R-1).
  • Explication : RT = toutes les résistances thermiques, c'est-à-dire de tous les matériaux composant la paroi (ex : béton, plaque de bois, ossature, enduit, isolant, parements intérieur et extérieur...), mais aussi des résistances superficielles interne et externe (ex : lames d'air).
  • Valeur U en maison passive : U ≤ 0,15 W/m².K (0,08 à 0,15 en règle générale, selon "situation" du mur : directe sur l'extérieur ou mur de cave par exemple).

Résistance thermique et coefficient lambda

RT correspond à la résistance thermique totale en (m².K/W) de la paroi :

  • Calcul de R : R = d/ λ = épaisseur du matériaux / lambda du matériau.Lambda : la valeur λ (coefficient de conductivité thermique en W/m.K) est fournie par le fabricant.
  • Explication : chaque élément d'un paroi possède un coefficient lambda. Associé à son épaisseur, cela donne la résistance thermique de cet élément. Cumulée avec celle des autres composants, elle exprime la résistance thermique totale.

Un exemple

Calcul de la transmission thermique « U » d'un mur :

  • Composition : Béton cellulaire (λ = 0,79 W/mK) d'une épaisseur de 30 cm, PSE (polystyrène expansé ; λ = 0,035 W/mK) de 24cm, enduit (λ = 0,70 W/mK) sur 1,5 cm.
  • Calcul de RT : RT = RSI + RBETON + RPSE + RENDUIT + RSE (attention, on doit convertir les centimètres en mètres !) = 0,13 + 0,3/0,79 + 0,24/0,035 + 0,015/0,7 + 0,04 ≈ 7,43 m².K/W.
  • Calcul de U : UPAROI = 1/RT≈ 1/7,43 ≈ 0,13 W/m²K (≤ 0,15 W/m².K).

Différentes compositions d'un mur en maison passive

La composition d'un mur en maison passive est libre. Vous pouvez choisir un grand nombre de matériaux.

Simplement il faut respecter la qualité de mise en œuvre (sans pont thermique, étanchéité parfaite d'un seul tenant) et les valeurs U du standard.

  • Construction "classique" : béton, parpaing, maçonnerie traditionnelle, PSE, laine de roche, enduit, etc.
  • Coffrage : béton cellulaire ou béton coulés dans un coffrage en PSE, enduit, etc.
  • Ossature bois : plaque de bois, couches de bois multi-plis, caissons préfabriqués, laine de bois, paille, ouate de cellulose, enduit ou bardage, etc.

Nos autres contenus en rapport avec ce sujet :

  • La maison passive à ossature en bois est un choix idéal pour la construction d'une maison écologique. Elle présente de très nombreux avantages que vous pourrez découvrir sur notre site.
  • L'autoconstruction d'une maison passive est possible si on est bon bricoleur. Pour acquérir les techniques particulières à ce type de bâtiment, rendez-vous sur notre site.
  • Un beau projet pour les amoureux de la nature : la toiture végétalisée, qui utilise la terre et les végétaux à la place de la couverture traditionnelle

Aussi dans la rubrique :

Éléments-clés

Sommaire