Sommaire

  • Construction bioclimatique : proche de la maison passive
  • L'orientation : le sud pour la construction bioclimatique

Valoriser le rayonnement solaire et la circulation naturelle de l'air.

Il y a deux grands axes à suivre pour construire une maison passive :

Construction bioclimatique : proche de la maison passive

La maison bioclimatique n'est pas une maison passive, mais c'est elle qui en représente le mieux le concept et qui, historiquement, s'en rapproche le plus.

La maison passive est en effet construite dans le respect des règles de construction bioclimatique :

  • privilégier l'énergie solaire, ce que l'on nomme le solaire passif : on pourrait difficilement construire une maison passive sur un terrain trop ombragé par d'autres bâtiments,
  • bien concevoir le plan d'architecture en harmonisant ouvertures, murs pleins, topologie du terrain, etc.,
  • choisir les matériaux adaptés aux contraintes d'une isolation de maison passive, laquelle passe notamment par une étanchéité performante (grâce au test d'infiltrométrie, à une toiture végétalisée éventuellement).

L'orientation : le sud pour la construction bioclimatique

Le must technologique : la domotique pour une gestion calorifique précise

Pour une construction bioclimatique, l'orientation est essentielle.

Idéalement :

  • le garage est orienté au nord,
  • le salon au sud.

Grâce à cette orientation, les pièces à vivre profitent au maximum de la chaleur solaire, évitant ainsi les gaspillages énergétiques.

Afin de récupérer au maximum cette énergie 100 % gratuite et écologique, la construction bioclimatique met l'accent sur :

4 Organisation des travaux

Ces projets peuvent aussi vous intéresser :

Ces projets peuvent aussi vous intéresser :