Sommaire

  • Isolation maison passive : critères d'une bonne isolation
  • Isolation de la maison passive : où isoler ?
  • Quels matériaux pour l'isolation de la maison passive ?
  • Isolation maison passive : comparatif des matériaux

L'isolation thermique est LA clef de la maison passive.

L'architecture bioclimatique d'une maison passive repose sur quatre piliers :

Isolation maison passive : critères d'une bonne isolation

La performance de l'isolation thermique d'une maison basse consommation se joue à trois niveaux :

Construction d'une maison rouge à un étage avec une terrasse
  • forte résistance thermique du matériau isolant (résistance thermique certifiée),
  • membrane d'étanchéité à l'air,
  • qualité de mise en œuvre : la pérennité du bâti en dépend.

Pour renforcer l'inertie thermique du bâtiment, il est conseillé de placer les murs porteurs à l'intérieur.

De manière générale, la couche isolante doit être de :

  • 30 cm pour les murs,
  • 40 cm pour le toit,
  • 20 cm pour la dalle de sol.

Isolation de la maison passive : où isoler ?

Pour une maison passive, l'étanchéité à l'air est primordiale.

Assurer le confort d'une maison passive passe par une très bonne isolation pour éviter les déperditions accidentelles, notamment d'air chaud.

Pour cela, différents points de l'habitat doivent être isolés :

  • l'extérieur : afin de conserver l'énergie accumulée dans la journée et stockée par les murs,
  • le toit : contre les différences de températures, le vent et l'humidité,
  • la dalle en contact avec le sol (isolation en deux parties),
  • les murs contre la terre, comme ceux de la cave,
  • toutes les pièces où il faut garder une température minimale de 15 °C en hiver.

Quels matériaux pour l'isolation de la maison passive ?

Il existe plusieurs types d'isolants, chacun possédant des qualités différentes.

C'est au constructeur ou à l'architecte de choisir en fonction des besoins du chantier (géographie, climat, etc.).

On peut privilégier les nombreux isolants naturels : chanvre, chènevotte, lin, bois, chanvre, liège, etc.

La performance d'isolation thermique des isolants se mesure avec le coefficient U (anciennement k) :

  • coefficient d'isolation thermique,
  • valeur idéale conseillée est de 0,10 W /(m².K).

Isolation maison passive : comparatif des matériaux

On peut classer les isolants de la maison passive en quatre familles :

Isolation maison passive

Types d'isolants Exemples Avantages Inconvénients Gamme de prix
Synthétiques
  • Polystyrènes expansés et extrudés.
  • Polyuréthane.
  • Polyester.
Leurs prix.
  • Leur toxicité.
  • Fabrication polluante.
4 à 7,50 €/m².
Fibres minérales, végétales et animales Laine de roche, de verre, de bois.
  • Non polluante ou toxique.
  • Conductivité thermique du lin supérieure au chanvre.
La laine de roche laisse passer l'humidité. 5 à 10 €/m² en 100 mm d'épaisseur.
Lin. Absorbe 10 fois plus d'eau que la laine de verre sans se détériorer. _ Environ 10 à 15 €/m².
Laine de mouton.
  • Hydro régulatrice capable d'absorber jusqu'à 30 % de son poids en condensation sans mouiller la fibre et sans perdre ses propriétés isolantes.
  • Grâce à son grand pouvoir gonflant, la laine de mouton épouse facilement les irrégularités des charpentes, neuves ou anciennes.
  • Attire les mites.
  • Peut être traitée mais perd son caractère écologique.
  • Dégage une odeur forte.
10 à 15 €/m² voire beaucoup moins si vous récupérez directement la laine des tontes.
Chanvre Particulièrement adapté à l'isolation thermique et phonique des murs, des combles et toitures. Texture rêche donc quelques difficultés à la découpe. 10 à 15 €/m².
Autres matériaux renouvelables Liège
  • Compact, imputrescible, léger, étanche et résistant à la compression.
  • Simple à mettre en œuvre pour isoler les murs, les combles.
  • On peut le peindre, le tapisser, le crépir.
  • Résistant au feu et aux termites.
  • Utilisé comme chape isolante sur le sol, il réduit efficacement les bruits d'impact.
Son prix (car le chêne-liège est un arbre à la pousse lente) 25 à 40 €/m2
Papier recyclé (ouate de cellulose) Un des meilleurs isolants, y compris de l'humidité. Beaucoup de poussière au moment de sa pose. 30 à 50 €/m².
Isolants minéraux Perlite Propriétés inaltérables dans le temps (ininflammable, imputrescible, insensible à la vermine et aux rongeurs et totalement exempt de toxicité). Énergie grise élevée.
  • 10 à 15 €/m².
  • 35 à 45 €/m².
Verre cellulaire Quelques avantages dans des cas spécifiques (isolation extérieure pour les toitures-terrasses et les parois enterrées (cave, garage, etc.) Cher et polluant lors de sa fabrication.

Aussi dans la rubrique :

Éléments-clés

Sommaire