Sommaire

  • VMC double flux : indispensable dans une maison passive
  • 4 technologies de VMC double flux
  • Nombreux avantages de ce type de ventilation
  • VMC double flux et puits canadien : un bon tandem
  • L'entretien de la VMC double flux : nécessaire
  • Prix d'une VMC double flux : onéreuse

L'architecture bioclimatique d'une maison passive repose sur quatre piliers :

 

VMC double flux : indispensable dans une maison passive

Pour simplifier, le système maintient la chaleur des pièces tout en les aérant.

La VMC double flux est nécessaire dans une maison passive puisque celle-ci est, par définition, étanche à l'air.

Ce type de ventilation se fait par un apport continu d'air frais avec l'évacuation de l'air pollué ou humide.

Les pertes de chaleur sont limitées grâce à un système de ventilation avec récupération de chaleur.

La VMC double flux utilise la chaleur présente dans l'air de l'habitat afin de chauffer l'air neuf venant de l'extérieur.

4 technologies de VMC double flux

Voici un tableau des quatre différents types de VMC à double flux :

VMC double flux maison passive

Types Caractéristiques
Échangeur à courants croisés
  • Les flux d'air neuf croisent ceux de l'air extrait.
  • Rendement de récupération de chaleur proche de 50-60 %.
Échangeur à contre courants
  • Les flux se croisent à contre-courant sur une partie du trajet de l'air, d'où un meilleur rendement d'échange.
  • La température de soufflage est plus élevée : exemple 16 °C contre 10 °C.
Échangeur à contre-courant à enthalpie
  • Système encore supérieur en termes d'humidité atmosphérique.
  • La membrane fait transiter une partie de cette eau condensée sous forme moléculaire vers l'air neuf, ce qui permet d'augmenter l'humidité relative de la pièce.
Rotatif Surtout utilisé en grands volumes et/ou dans les pays scandinaves.

Nombreux avantages de ce type de ventilation

La VMC à double flux a de nombreux avantages :

  • économies d'énergie : par récupération de calories complétée par une isolation écologique et la traque des ponts thermiques,
  • confort et bien-être grâce au préchauffage ou au rafraîchissement de l'air entrant : aucune sensation d'air froid ou de courants d'air,
  • isolation phonique : plus besoin d'entrées d'air au dessus des fenêtres,
  • filtration de l'air entrant : assaini grâce à des filtres.

VMC double flux et puits canadien : un bon tandem

En couplant la VMC double flux avec un puits canadien, le résultat est encore plus performant.

La mise en température de l'air neuf représentant environ 25 % de la consommation du système principal de chauffage, ce poste peut être réduit de 80 % avec un puits canadien associé à une VMC double flux.

En savoir plus : maison domotique

L'entretien de la VMC double flux : nécessaire

L'entretien est l'un des inconvénients de la VMC double flux.

Il est nécessaire de le réaliser deux fois dans l'année :

  • nettoyage des filtres,
  • nettoyage de l'échangeur.

Pour cela, utilisez un chiffon humide.

Prix d'une VMC double flux : onéreuse

La VMC double flux est beaucoup plus chère à l'achat qu'une ventilation simple flux.

Les différents systèmes de VMC double flux s'échelonnent habituellement de 600 € à 3 000 €.

Aussi dans la rubrique :

Éléments-clés

Sommaire